Club d'Investisseurs dans les Parkings et les Garages
La communauté de particuliers spécialisée dans les parkings, garages et garde-meubles

Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

📅💫

Modèle de lettre de relance pour loyer impayé

📑⌚ 4 minutes.

Un modèle de lettre simple pour relancer vos locataires en cas d’impayé de loyer :

documents word à télécharger

Vous recevez le paiement de vos loyers toujours en retard ? Les membres propriétaires du club ont réalisé un modèle de lettre pour relancer les locataires mauvais payeurs. Validé par un expert juridique ce modèle de lettre prêt à l’emploi permet de faire comprendre aux mauvais payeurs que vous n’allez pas vous laisser faire. Le fichier est disponible au format Microsoft Word, vous pouvez utiliser ce modèle sous Windows, Mac ou Linux. Document utilisable sur mobile ou sur tablette lors des visites. Vous pouvez télécharger ce document ou l’envoyer via notre gestion locative en ligne. Ce modèle de document est gratuit pour les membres ou disponible pour 0,99 €.

En pratique, comment utiliser ce modèle de lettre :

En matière d’impayé, l’expérience des bailleurs du club démontre qu’un impayé peut survenir quelque soit les précautions prises. L’important est que cet incident de paiement reste isolé ! Il ne faut pas tolérer d’incident de parcours à vos locataires, il faut agir dès le premier jour de retard du paiement de votre loyer.

Gagnez en efficacité en envoyant une relance pour loyer impayé depuis le module de gestion locative disponible dans l’espace membre.

💡 Le saviez-vous ?
Un avertissement pour retard de paiement bien formulé, mais surtout envoyé au bon moment permet de clôturer 98% des litiges.

1 – Réagir sans délai :

Il faut être très réactif lorsqu’un locataire ne paye pas son loyer. Dès le premier incident de paiement, il faut contacter votre locataire pour comprendre la cause du problème. L’idée n’est pas de faire du sentiment mais de faire comprendre à votre locataire que le paiement du loyer est une obligation contractuelle.

Un premier contact téléphonique permet de mieux appréhender la situation et d’ouvrir les échanges avec votre locataire. Ne vous laissez pas attendrir, un mauvais payeur a toujours une excuse valable ! Nous vous recommandons de conserver une trace écrite de tout échange téléphonique. Vous pouvez par exemple envoyer un mail pour retranscrire la conversation.

L’autre solution est d’envoyer une lettre de relance pour loyer impayé, par voie postale en recommandé avec accusé de réception ou par mail. Cette alternative permet de ne pas partir dans des discussions sans fin avec votre locataire. Un mauvais payeur arrive toujours a vous attendrir plus ou moins, la solution la plus ferme reste l’envoi d’un avertissement. Quoi qu’il arrive, gardez en tête qu’il vaut mieux trouver un accord à l’amiable que d’entamer une procédure.

2 – Utiliser vos garanties :

Il est rare d’exiger un garant lorsque vous louez une place de parking, un garage ou box. Certains propriétaires bailleurs imposent la nomination d’un garant lors de la signature du contrat de location. Si une personne s’est portée caution pour votre locataire, prenez contact avec elle afin d’essayer de récupérer le loyer. Vous avez un délai de 15 jours pour adresser un commandement de payer. Passé ce délai, la caution n’est pas tenue de payer les pénalités et les intérêts de retard.

Si vous avez souscris une assurance pour loyer impayé, contactez la compagnie pour enclencher une procédure d’indemnisation. Suivez attentivement la procédure imposée par votre assurance en cas d’incident de paiement.

3 – Passer à l’action :

Vos actions à l’amiable n’aboutissent pas, vous n’avez plus le choix : il faut passer à l’offensive. Si votre contrat de location contient une clause résolutoire, vous pouvez prendre contact avec un huissier. La première étape consiste à envoyer un commandement de payer. Votre locataire a 2 mois pour régler les sommes réclamées et les frais d’huissier. Si vous n’avez pas reçu le paiement passé ce délai, la clause résolutoire s’applique et le bail est résilié.

Attention en cas d’un paiement partiel des sommes dues, il faut émettre une réserve pour pouvoir appliquer la clause résolutoire. Si votre locataire n’a pas payé les sonnes dues vous devez saisir le tribunal.

Si votre contrat de location ne contient pas de clause résolutoire, vous pouvez tenter une dernière conciliation en adressant une mise en demeure avant poursuite judiciaire. Dans tous les cas, il faut faire appel à un huissier pour qu’il assigne votre locataire devant le tribunal qui permet d’obtenir la résiliation du bail et l’expulsion du locataire.

Le locataire a 2 mois à partir de la réception du commandement de quitter les lieux pour partir.

4 – Expulsion :

Si le locataire refuse de partir dans le délai imparti du commandement de quitter les lieux, il ne reste alors plus qu’une seule issue : l’expulsion.

Contrairement aux logements, la trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars) n’existe pas dans l’immobilier de parking. C’est un avantage énorme pour les propriétaires bailleurs. Un huissier est seul compétent en matière d’expulsion.

Une question ou une idée d’amélioration, laissez un commentaire

Profile photo ofEquipe_locative
Rental

L'équipe locative regroupe trois membres bénévoles qui aident les propriétaires bailleurs dans leur gestion locative. Elle conseille également les locataires en répondant à leurs questions. Vous voulez rejoindre l'équipe ? Alors contactez-nous vite !

Laisser un commentaire