📅💫

Boxage® : transformer une place de parking en box fermé, boxer un parking

📑⌚ 15 minutes.

Pourquoi boxer, fermer sa place de parking ?

Le boxage® d’une place de stationnement consiste a transformer une place de parking en un garage fermé. En fonction de l’implantation de votre place, il faut ajouter deux ou trois cloisons murales et une porte battante ou coulissante. Vous êtes propriétaire d’une place dans un parking commun et vous souhaitez la transformer en garage pour doper la rentabilité ? Nous allons vous expliquer toutes les étapes pour boxer un parking en respectant les règles pour fermer votre emplacement de parking.

Nous avons interrogé la société BOXAGE, le spécialiste de la transformation de places de parking en sous-sol en boxes fermés, sur les motifs qui poussaient leurs clients à boxer leurs parkings. M GIDON, directeur technique et gérant de BOXAGE, nous confie la raison principale.

Les avantages du boxage®

La raison principale qui amène un copropriétaire à boxer son emplacement de parking c’est de sécuriser son véhicule ou les biens stockés à l’intérieur dans le cas d’un garde meubles. La sécurisation du véhicule comporte deux aspects : le vol et les dégradations. Un voisin peut attentionné va facilement donner un coup de portière dans votre voiture, une fois dans un box il n’y a plus aucun risque !

Les investisseurs de notre club voient également d’autres intérêts pour cette transformation en box :

  • Augmenter la valeur locative de son emplacement, un garage se loue au moins deux fois plus cher qu’une simple place de parking.
  • Améliorer la valeur marchande du bien immobilier en cas de revente.

💡 Le saviez-vous ?

Grâce au boxage® d’une place de parking, un membre du club passe d’un loyer mensuel de 25 € à 70 €. C’est une belle progression sur son rendement locatif qui va rapidement amortir les travaux d’amélioration !

Les inconvénients du boxage®

Tout projet de transformation apporte aussi quelques inconvénients.

  • Il faut faire des démarches administratives auprès du syndic pour boxer un parking.
  • Réduction des espaces de manœuvre. Avec une place traditionnelle il est possible de « mordre » la bande blanche ; ce n’est plus le cas dans une configuration garage au risque de frotter sa voiture contre les murs.

💡 Le saviez-vous ?

L’entreprise BOXAGE accompagne ses clients dans toutes les démarches et la première chose à faire est une prise de mesure pour voir si le projet est réalisable. Avec eux, la fermeture d’un emplacement devient un jeu d’enfant !

Les conditions techniques définies par la loi

Avant de vous lancer dans un projet de femer une place de parking, vous devez vous assurer que votre emplacement possède toutes les conditions techniques requises suivantes pour être fermé.

La réglementation immobilière limite la taille d’un garage à deux emplacements de stationnement maximum, soit une largeur maximale d’environ 5 mètres. Le cloisonnement est réalisé en des parois pleines maçonnées laissant le choix entre l’usage du béton cellulaire ou du parpaing plein. Les cloisons métalliques sont interdite par la plupart des règlements de sécurité incendie. L’emplacement ne doit pas avoir de grille de ventilation naturelle vers l’extérieur. En effet, vous ne pouvez pas bloquer une servitude de ventilation commune.

Suivant la même logique, si un tableau électrique, un élément anti incendie sont présents sur votre emplacement. Vous devrez au préalable obtenir l’accord de la copropriété pour les faire déplacer. Les canalisations, tuyaux d’évacuation de l’eau ou gaines électriques doivent être situés au minimum à 2 mètres du sol pour pouvoir boxer une place. Si une vanne de coupure d’eau ou de chauffage est présente sur votre parking, vous devrez remettre un double des clés de votre porte de garage au syndic pour lui permettre d’y accéder en cas de visite ou de contrôle. Bien évidement, il est inutile de préciser que vous devez être le propriétaire exclusif de l’emplacement à fermer. N’oubliez pas que le stockage en garage souterrain est interdit dans certains cas, vous pouvez lire notre article à ce sujet pour plus d’information.

Les étapes pour fermer son emplacement dans le respect de tous

  • Vérifier qu’il n’existe aucune clause interdisant la fermeture d’un emplacement de parking dans le règlement de la copropriété.
  • Expliquez la situation à vos voisins d’emplacement et faites leurs signer un accord de boxage®.
  • Obtenez l’accord écrit de ses voisins de parking. La société BOXAGE fournit à ses clients un modèle d’accord entre voisins rédigé par leur avocat spécialisé en droit de la copropriété.
  • Solliciter éventuellement un certificat de non recours à l’encontre de la résolution votée rédigé par votre syndic.
  • Obtenez l’accord pour boxer votre emplacement en assemblée générale des copropriétaires.
  • Ne commencez pas les travaux tout de suite, attendez le délai légal de contestation (2 mois) après la réception du Procès Verbal de l’assemblée générale.
  • Faites une déclaration de travaux auprès de votre mairie.
  • Réaliser les travaux dans le respect des autres occupants. Nuisance minimale, propreté du chantier, qualité de finition du boxage®, etc…

💡 Le saviez-vous ?

Votre syndic de copropriété est en droit de faire démonter le boxage® à vos frais. Si ce dernier ne respecte pas les règles légales… Faites-vous bien accompagner pour éviter les déconvenues.

Combien coûte la fermeture d’un emplacement de taille standard ?

La solution grillagée

⚠️ Cette solution est prohibée en sous-sol d’immeuble d’habitation, selon l’article 84 de l’arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l’incendie des parcs de stationnement des bâtiments d’habitation : « le cloisonnement doit être réalisé par des parois pleines maçonnées ». Afin de se conformer à cette réglementation, deux matériaux peuvent être utilisés pour cloisonner votre parking en sous-sol d’immeuble d’habitation en box : béton cellulaire ou parpaing plein.

Comptez entre 1 000 à 2 000 € TTC pour créer un box grillagé avec une porte basculante en grillage. Cette solution de boxage® est la plus abordable mais reste la moins performante. En effet, le grillage ne sécurise qu’a moitié le véhicule garé à l’intérieur. Dans le cas d’un espace de stockage, les affaires ne sont pas à l’abri des regards indiscrets. Cette solution est également plus fragile et moins pérenne dans le temps.

Avantages de la solution grillagée

  • Peu de contrainte de poids sur la structure du bâtiment. En effet, un grillage est beaucoup moins lourd que du béton cellulaire ou du parpaing.
  • La structure s’adapte parfaitement à la place.
  • Rapidité de montage et de démontage avec la fixation au sol et au plafond.
  • Peu de nuisances pendant les travaux.
  • Les panneaux s’adaptent à tous les terrains et contraintes techniques (tuyauterie, câblages …).
  • Possibilité de modifier la couleur de finition (nuancier RAL).

Inconvénients de la solution grillagée

  • La sécurité n’est pas optimale car un malfrat peut voir ce qui est entreposé à l’intérieur du box.
  • Le rapport retour sur investissement / prix d’installation n’est pas fameux.
  • Un garage fait de grillage se revend bien moins cher qu’un garage en dur.
  • Prohibé en sous-sol d’immeuble d’habitation (article 84 de l’arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l’incendie des parcs de stationnement des bâtiments d’habitation).

Solution en panneaux « sandwich » métalliques

⚠️ Cette solution est prohibée en sous-sol d’immeuble d’habitation, selon l’article 84 de l’arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l’incendie des parcs de stationnement des bâtiments d’habitation : « le cloisonnement doit être réalisé par des parois pleines maçonnées ». Afin de se conformer à cette réglementation, deux matériaux peuvent être utilisés pour cloisonner votre parking en sous-sol d’immeuble d’habitation en box : béton cellulaire ou parpaing plein.

Fimad, société de travaux du Groupe Fipark, vous propose une solution différente pour la construction de vos boxes. Celle-ci s’adapte parfaitement à la superficie de votre place de parking, elle est sur-mesure ! Les panneaux « sandwich » métalliques sont toute hauteur, composés de 2 faces acier et d’un remplissage en mousse polyuréthane 40kg /m² (classement B bs2d0 (M1)) d’une épaisseur de 40 mm et d’une largeur utile de 1 000 mm. Fimad est également en mesure de vous proposer des panneaux résistants au feu de classe M0 pour les Immeubles de Grande hauteur (IGH) et les Établissements Recevant du Public (ERP).

Comptez un budget de 3 000 € TTC pour créer un box classique de 2,5 m de large par 5 m de profondeur (environ 12 m²) ; en panneaux métalliques avec une porte battante à ouverture à la Française sans l’option de résistance au feu. Une réduction peut-être consentie en fonction de la quantité commandée. Des frais de déplacements seront imputés pour tout chantier hors de la région Île de France.

La porte battante à ouverture à la Française

Ce modèle de porte a été développé par la société FIMAD afin de pallier les problématiques de parking avec des contraintes d’environnements difficiles (évacuation mal placée, gaine technique passante, poutre décalée…). Ultrarésistante avec sa structure tubulaire en acier de 2 mm, elle se décline dans toutes les dimensions sans limite inférieure de largeur et de hauteur afin de convenir à tous les emplacements. Équipée d’une double serrure pour s’adapter à une gestion locative efficace, cette porte renforcée permettra une meilleure longévité d’utilisation. Cette porte existe en version micro-perforée pour être compatible avec des contraintes de désenfumage. Elle se décline dans toutes les couleurs de la gamme RAL.

Avantages de la solution en panneaux « sandwich » métalliques

  • Sécurité renforcée, un malfrat ne peut pas voir ce qui est entreposé à l’intérieur du box.
  • Peu de contrainte de poids sur la structure du bâtiment. En effet, un panneau est beaucoup moins lourd que du béton cellulaire ou du parpaing, c’est une solution plus sécurisée pour vos dalles de parking.
  • La structure s’adapte parfaitement à la place.
  • Rapidité de montage et de démontage, posés sur des rails en U fixés au sol et au plafond, les panneaux se glissent à l’intérieur. Compter 1 semaine pour construire 70 boxes.
  • Peu de nuisances pendant les travaux.
  • Les panneaux s’adaptent à tous les terrains et contraintes techniques (tuyauterie, câblages …).
  • Fixation d’éléments et aménagement possible, Il faut seulement utiliser des chevilles adaptées (type chevilles Molly ou Insert).
  • Possibilité de modifier la couleur de finition (nuancier RAL).
  • Installation de grilles possibles en partie haute pour le passage d’air et l’évacuation de fumée (en conformité avec les bureaux de contrôle).

Inconvénients de la solution en panneaux « sandwich » métalliques

  • Prohibé en sous-sol d’immeuble d’habitation (article 84 de l’arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l’incendie des parcs de stationnement des bâtiments d’habitation).

Satisfaction garantie avec l’entreprise FIMAD. Membres du club, vous bénéficiez d’une remise partenaire exceptionnelle qui n’existe pas ailleurs. Vous voulez boxer un parking ? Les frais d’adhésion à notre club seront largement remboursés par la remise de notre partenaire, rejoignez-nous vite !

La solution en murs pleins

Boxage de parking solution en mmurs pleins

Comptez entre 2 500 à 3 500 € TTC pour une construction pleine en béton cellulaire sur 2 côtés et une porte basculante classique. Plusieurs membres de notre club ont fait appel à la société de BTP BOXAGE spécialisée dans la transformation de parking en sous-sol en box fermé. Leader de la construction de box en France, l’entreprise accompagne des particuliers, des conseils syndicaux, des bailleurs sociaux, des promoteurs, des entreprises et des administrations, du projet initial à la construction du box. Faites vite un devis personnalisé gratuit !

Avantages de la solution en murs pleins

  • Conforme à l’article 84 de l’arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l’incendie.
  • Sécurité renforcée, un malfrat ne peut pas voir ce qui est entreposé à l’intérieur du box.
  • La structure s’adapte parfaitement à la place.
  • Les panneaux s’adaptent à tous les terrains et contraintes techniques (tuyauterie, câblages …).
  • Fixation d’éléments et aménagement possible, Il faut seulement utiliser des chevilles adaptées (type chevilles béton).
  • Possibilité de modifier la couleur (nuancier RAL) de la peinture appliquée sur les murs.
  • Installation de grilles possibles en partie haute pour le passage d’air et l’évacuation de fumée (en conformité avec les bureaux de contrôle).

Satisfaction garantie avec l’entreprise BOXAGE. Membres du club, vous bénéficiez d’une remise partenaire exceptionnelle qui n’existe pas ailleurs. Vous voulez boxer un parking ? Les frais d’adhésion à notre club seront largement remboursés par la remise de notre partenaire, rejoignez-nous vite !

Devis gratuit en ligne

Évolution du montant des charges

Dans 70 % des cas de fermeture de parking, le montant des charges n’augmente pas. Néanmoins, le montant de vos charges peut évoluer une fois la transformation en garage effectuée. Puisque le calcul des tantièmes de votre copropriété peut changer. Renseignez-vous auprès de votre syndic pour connaitre les modalités de calcul de votre quote-part. Rassurez-vous, si les revenus locatifs sont multipliés par deux, les charges ne suivent pas cette logique. Habituellement la hausse de charge constatée est de l’ordre de 25 %.

Combien de temps pour fermer un parking en box ?

Il faut compter environ 4 mois pour construire des boxes à partir de places de parkings en copropriété et 2 mois hors copropriété. L’étape la plus longue reste administrative, en copropriété, le délai légal de contestation est de 2 mois après la réception du Procès Verbal de l’assemblée générale acceptant la transformation. Deux mois supplémentaires sont nécessaires pour coordonner toutes les phases des travaux de boxage®. La première étape consiste à vérifier les dimensions de votre emplacement et mesurer précisément les besoins pour commander le matériel nécessaire. La modification en elle même ne prend pas beaucoup de temps, comptez 1 à 2 semaines.

Boxage® réalisé sans autorisation

Il n’est pas rare que des propriétaires réalisent le boxage® de leur garage sans autorisation. Cette transformation reste risquée puisque le syndicat de copropriété peut vous mettre en demeure de détruire les cloisons. Parfois, l’assemblée générale de copropriétaire peut ratifier les travaux a posteriori. La majorité des conflits entre copropriétaires se règlent à l’amiable, néanmoins vous prenez le risque de voir votre responsabilité engagée en cas de problème.

Alternative économique pour sécuriser votre emplacement

Si vous souhaitez simplement empêcher qu’un autre véhicule occupe votre place de parking, la solution la plus économique et la plus facile à mettre en œuvre, c’est d’installer une barrière cadenassable amovible. Vous devrez également demander l’accord écrit du syndic de copropriété, avant d’investir dans cette barrière. Cette formalité est très rapide et beaucoup plus facile à obtenir que le boxage® d’une place. Comptez environ 80 € et 6 trous dans le béton pour installer ce système.

8 réflexions au sujet de “Boxage® : transformer une place de parking en box fermé, boxer un parking”

  1. Bonjour Mathieu,
    Est-ce que des places de parking ont déjà été transformées en box fermé dans la copropriété ?
    ➡️ Si oui, vous pouvez attaquer le syndic en disant que la décision est discriminante puisque l’accord a été donné pour certains emplacements (photos à l’appui). Par expérience, la simple menace d’aller en justice lors d’un refus si cela a déjà été accepté permet de rapidement débloquer la situation en votre faveur.
    ➡️ Si non, vous devez retenter le coup l’année suivante en utilisant beaucoup de pédagogie. Il faut expliquer et rassurer les membres du conseil syndical et les autres copropriétaires. Votre projet a pour but de renforcer la sécurité, sans réduire l’espace alloué à vos voisins, etc… Obtenez gain de cause avant de faire la demande de vote en assemblée générale et vous verrez que cela fonctionne !
    Bien cordialement.

  2. Bonjour, je possède une place de parking. L’assemblée générale n’a pas accepté la transformation de ma place de parking en box fermé. Quels sont mes recours ? En vous remerciant par avance. Cordialement.

  3. Bonjour Julien,
    Les tantièmes sont définies à la construction ou création de la copropriété. C’est un avantage additionnel pour le propriétaire qui va payer des charges à hauteur de sa place de parking originelle et disposer d’un garage. Notre retour d’expérience démontre que parfois, les syndics fond une requalification des tantièmes. Il n’y a pas de règle précise, c’est un peu à la tête du client.

  4. Est ce que le fait de modifier une place de parking en box augmente les tantièmes de celui ci ?

  5. Bonjour Jean57,
    Oui, l’installation de grilles de ventilation est obligatoire lors de la création d’un box fermé, dans le respect de l’arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection des parcs de stationnement.
    Bien cordialement.

  6. Bonjour, Félicitations pour votre article relatif à la création d’un box fermé très clair et précis. Une ventilation naturelle (entrée d’air basse et sortie haute) doit-elle être prévue dans un box fermé créé ? Cordialement

  7. Merci pour cette précision Ray. Il faut quand même obtenir un accord écrit lorsque vous êtes en copropriété. Monter un mur non mitoyens peut-être une solution si votre voisin s’oppose à ces travaux à condition d’avoir suffisamment de place en largeur.
    Bien cordialement.

  8. Bonjour quelques petites précisions: l’accord écrits des voisins n’est nécessaires que si vous voulez monter des murs mi-toyens. S’il sont uniquement de votre coté, vous n’avez pas besoin de leur accord. (réponse de mon avocat à ce sujet)

Laisser un commentaire