📅💫

Comment réussir la sortie de crise liée au Coronavirus (Covid-19) ?

📑⌚ 17 minutes.

Nous vivons actuellement une crise mondiale sans précédent. Le coronavirus également appelé Covid-19 vient perturber nos vies et provoque effondrement de l’économie mondiale. Nous devons tous rendre hommage au personnel médical qui réalise chaque jour un travail extraordinaire.

C’est triste à dire mais notre club n’a jamais connu une si forte activité. Vous avez compris que c’est le bon moment pour investir ! Heureusement que les membres de l’équipe travaillent en bureau à la maison et que certains d’entre nous sont en chômage partiel. Cela nous permet de répondre et de corriger les exercices de nos modules de formation. Les formations acheter vos premiers parkings et doper vos rendements locatifs n’ont jamais connu une telle activité. Quel plaisir de voir les badges d’accomplissement s’allumer dans notre tableau de suivi des membres. Félicitations aux membres motivés, vous allez cartonner lors de la sortie de crise !

Tableau de bord

Présentation des badges d’accomplissement qui permettent de suivre la progression de chaque membre du club.

Comment bien préparer la sortie de crise ?

Vous connaissez le dicton : le malheur des uns fait le bonheur des autres. Cette formule est très difficile à entendre en cette période de tragédie mondiale alors que la pandémie sévit. La vie est cruelle et la réalité des choses va vite reprendre le dessus, chaque crise financière apporte son lot de bonnes affaires. Pour écrire cet article, nous faisons appel à 5 membres représentant un large panel patrimonial. Chaque membre apporte sa vision sur la sortie de crise et adapte sa stratégie.

Antoine est un jeune investisseur qui débute dans la niche des parkings. N’ayant aucun bien, il cherche à augmenter ses revenus locatifs tout en limitant les risques. Thierry est le juriste du club, propriétaire d’une dizaine de garages, il apporte une vision posée sur la crise. Christophe, responsable du club, possède plus d’une quarantaine d’emplacements. C’est l’expert diversification du club, avec de l’amodiation, des places de parkings, des garages et deux entrepôts. Olivier est propriétaire d’une soixantaine de places de parking. C’est l’expert de la région Parisienne, il donne toujours de bons conseils pour aider les autres à réussir en maitrisant les risques. Enfin, Monsieur X, propriétaire de plus de 300 emplacements, ce gros propriétaire est un investisseur qui a construit sa fortune en achetant, améliorant et vendant des lots de garages.

Se focaliser sur une niche immobilière

L’immobilier reste le placement préféré des Français, savez-vous qu’il existe plusieurs niches à exploiter ? Nous vous présentons un groupe Facebook qui traite permet d’échanger sur les différentes niches immobilières. Je vous invite à rejoindre ce groupe Facebook gratuit sans attendre. En cette période de confinement, vous n’aurez pas de meilleure opportunité pour trouver une niche qui vous correspond. Il existe une multitude de niches et le but de notre club est de rester focalisé sur celle des parkings, garages, box et entrepôts. Si vous suivez notre club depuis plusieurs années, pas besoin de vous refaire le topo sur les joies de l’immobilier de parking. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à lire cet article pour comprendre tous les avantages qu’offrent la niche des parkings.

Prendre le temps de se former

Tout le monde s’accorde sur l’intérêt d’exploiter le temps disponible pour monter en compétence et établir une bonne stratégie d’investissement. C’est exactement ce que fait Antoine (primo-accédant en recherche active), il assimile tout le contenu caché de notre plateforme et valide les badges de progression à grande vitesse. Nous sommes certains qu’il va concrétiser un beau projet après la crise !

Tous les membres de notre club vous le diront, toutes les formations en ligne ou les livres ne vous apporteront pas grand-chose. En effet, une formation vous donne des informations à un instant précis, mais personne ne vous accompagne au quotidien. C’est pour cette raison que nous avons créé un système de formation interactif basé sur l’échange entre investisseurs. Vous apprenez les bases théoriques sur notre plateforme d’échanges puis vous avez accès à tous les outils pour réussir vos projets. Je vous invite à tester gratuitement votre profil investisseur, vous recevrez des conseils adaptés à votre situation.

💡 Le saviez-vous ?

Une étude révèle que les rentiers considèrent que seul le passage à l’action permet de créer des revenus passifs. Rejoindre un groupe d’investisseurs permet de trouver la motivation et d’être le moteur de votre réussite !

Vous êtes déjà membre du club et vos projets ne décollent pas : combien de badge de progression sont validés ? 100 % des membres qui ont validés tous les badges du nouveau tableau de bord sont propriétaire et génèrent de bons revenus passifs. Ce tableau de bord est issu de 8 ans d’échanges et d’accompagnement de primo accédants. Commencez par-là !

Anticiper et suivre la baisse des prix

La crise économique actuelle impacte déjà le marché immobilier. Toutes les transactions immobilières sont à l’arrêt. Les professionnels du secteur ne peuvent plus travailler, plusieurs banques ne remettent plus d’offre de prêt et les notaires ne valident plus les actes. Les agences immobilières tournent au ralenti.

Il faut surveiller le marché immobilier, suivre l’évolution des prix dans les villes ou les quartiers que vous avez ciblés. Utilisez nos simulateurs pour calculer une rentabilité potentielle ou faire une étude de marché. De bonnes affaires apparaitront dans les mois à venir, il faut vous positionner et être prêt.

Comment gagner de l’argent en sortant de la crise ?

Pour Olivier (propriétaire d’une soixantaine de parkings), la crise est l’occasion de faire le point sur ces actifs afin de réadapter sa stratégie. Il faut passer en revue chaque actif pour déterminer sa valorisation (possible impact de la crise), sa liquidité, sa qualité. Ensuite, la vision globale permettra de préparer des ajustements via cession / achat pour garantir une bonne diversité de l’ensemble. En parallèle, il est possible d’établir plusieurs scenarii opportunistes et de préparer une veille active en sortie de crise (identification d’impacts forts sur l’immobilier dans certains pays et achat offshore par exemple, ou possibilité de se constituer progressivement un portefeuille actions en cas de forte baisse des marchés).

Nous allons vous parler de la bourse et de l’immobilier. Connaissez-vous le lien entre ses deux secteurs ? La bourse apporte du capital, l’immobilier dégage des revenus et du patrimoine. Ces deux secteurs d’investissement apportent de la sécurité et de la sérénité. Quand vous avez de l’argent de côté, vous êtes serein et plus heureux dans la vie.

Investir en bourse

La bourse flanche depuis le début de la crise, le CAC 40 retrouve son plus bas niveau depuis 2013. Le DAX Allemand, le FTSE Britannique, le Dow Jones Américain suivent la même tendance. Il n’y a pas de meilleure période pour investir en bourse, c’est une certitude. Même si nous sommes focalisés sur la niche des parkings, nous restons avant tout des investisseurs. Nous l’avons dit plus haut, la bourse permet d’apporter du capital. Thierry, Olivier et Christophe profitent de cette période pour revoir leur stratégie boursière et vous donnent quelques pistes.

💡 Le saviez-vous ?

Bernard ARNAULT, PDG du groupe LVMH a encore augmenté sa fortune depuis le début de la crise financière grâce aux places boursières. La bourse apporte du capital. Le capital permet d’investir dans l’immobilier et de créer des revenus récurrents.

Sur quelles valeurs boursières faut-il miser ?

Ce contenu est réservé aux membres du club d’investisseurs 🔐. N’hésitez pas à rejoindre notre communauté pour profiter des conseils d’investisseurs expérimentés. Membre du club, connectez-vous pour voir ce contenu.

Faites-vous partie de notre communauté de plus de 3 000 investisseurs et propriétaires bailleurs ?

Investir dans une SCPI immobilière

Concernant les SCPI, Olivier (propriétaire d’une soixantaine de parkings) préfère sortir de crise avec du cash disponible pour réinvestir. Pour lui, il faut éviter tout ce qui est non-côté, tel que SCPI, private equity, etc… Car les valorisations actuelles ne prennent pas toujours en compte l’impact de la crise ! Il faut attendre la reprise et laisser passer plusieurs mois avant d’acheter des parts de SCPI.

Investir dans les parkings en amodiation

L’amodiation de parking est un contrat juridique par lequel une société affecter à un investisseur un emplacement pour une durée contractuelle. Pour Christophe (propriétaire d’une quarantaine d’emplacements), ce n’est pas la bonne période pour acheter des parkings ou des garages en amodiation. Il faut attendre au moins 4 mois après la sortie de crise. Les prix de ventes sur ce type de produit sont trop élevés et les vendeurs ont figés les tarifs pendant la crise.

Comme la mise de départ est perdue à la fin de la période contractuelle, oubliez les baux finissant à moins de 40 ans. Ce type de produit n’est pas une valeur refuge mais destiné à des opportunistes. Il est possible de faire de très bonnes affaires dans les mois à venir. Profitez de la crise pour faire des offres opportunistes aux vendeurs. Sans volume de vente, certains vendeurs vont accepter les transactions. Après la crise, la baisse des prix va réduire le nombre de biens sur le marché, il faudra identifier les bonnes affaires.

💡 Le saviez-vous ?

Notre club a lancé une alerte concernant l’augmentation des arnaques sur les parkings d’aéroports vendus en amodiation. Cliquez ici pour en savoir plus sur les arnaques en cours.

Investir dans un lot de garages

Thierry (propriétaire d’une dizaine de garages) et Monsieur X (propriétaire de plus de 300 emplacements) sont unanime, il faut tout miser sur les lots de garages. La sortie de crise va redistribuer les titres de propriétés et générer de bonnes affaires. Optez pour les lots hors copropriété pour réduire les charges et vous délier d’un syndic de copropriété. Privilégiez les lots hors habitation pour faire du stockage et du garde meubles c’est la garantie d’un fort taux de remplissage. N’oubliez pas que les vendeurs qui ont des difficultés à vendre leurs lots de garages vont essayer de les mettre en avant avec la sortie de crise… Restez vigilent et appliquez les méthodes du club pour vérifier la qualité et la vraie rentabilité d’un bien avant d’investir !

Investir dans l’immobilier commercial et artisanal

Christophe (propriétaire d’une quarantaine d’emplacements) et Monsieur X (propriétaire de plus de 300 emplacements) n’excluent pas les locaux d’activités : bureaux professionnels, ateliers artisanaux, locaux commerciaux. Tout deux déjà propriétaire bailleur d’entrepôts ou de locaux ils savent que ce type de produit est rentable à condition d’acheter au bon prix. Les bons entrepôts sont rares et peuvent être un vrai gouffre financier pour les non-initiés. En général les locaux se vendent assez cher mais la sortie de crise peut apporter quelques belles opportunités.

Comment trouver les bonnes affaires après la crise ?

Voilà le chapitre le plus important de notre article. Vous comprendrez que nous n’allons pas dévoiler à tous nos lecteurs les stratégies que nos membres expérimentés utilisent.

💡 Le saviez-vous ?

Une étude lancée lors de la précédente crise démontre que 88 % des investisseurs n’achèteront pas de bien immobilier dans les 10 mois qui suivent la crise. Faites-vous partie des 12 % qui vont investir ou allez-vous regarder les autres s’enrichir ?

Pour une fois que la concurrence va être faible, ça serait dommage de ne pas profiter de notre offre d’adhésion au club à seulement 4 € TTC par mois.

Ce contenu est réservé aux membres du club d’investisseurs 🔐. N’hésitez pas à rejoindre notre communauté pour profiter des conseils d’investisseurs expérimentés. Membre du club, connectez-vous pour voir ce contenu.

Faites-vous partie de notre communauté de plus de 3 000 investisseurs et propriétaires bailleurs ?

Bonne et mauvaise nouvelle

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. La mauvaise nouvelle c’est la remontée annoncée des taux de crédit. La bonne nouvelle : les frais de notaire baissent de 1,9 % en moyenne à partir de mai 2020.

Frais de notaire : baisse et ristourne possible

C’est officiel vous payerez un peu moins cher votre transaction chez le notaire. Par un décret publié le 1er mars, les tarifs des actes ont en effet été revus. Moins 1,9% en moyenne sur l’ensemble des honoraires, a calculé le Conseil supérieur du notariat (CSN).

💡 Le saviez-vous ?

Les frais de notaire baissent de 1,9 % en moyenne à partir de mai 2020.

Source : les notaires de France

Autre nouveauté : les notaires pourront, s’ils le souhaitent pratiquer des remises sur une partie de leurs honoraires sur la base du volontariat. La remise ne sera possible qu’au-delà de 100 000 euros de transaction. Par exemple, pour un lot de garages vendue 150 000 euros : la ristourne ne touchera que les frais appliqués à l’assiette supérieure de 50 000 euros. C’est toujours ça de pris !

Le meilleur argument pour négocier la remise : un lot de garages donne moins de travail aux notaires. Pour preuve, les frais sont plafonnés pour les transactions d’un faible montant.

Des taux de crédit qui remontent

C’est la mauvaise nouvelle ! La crise a stoppé la flambée des prêts immobiliers. Même s’ils restent attractifs, les taux amorcent une légère remontée : entre +0,2 % et +0,5 % en moyenne, selon le profil de l’emprunteur. Sur 10 ans, les taux avoisinent en moyenne les 1 %, 1,1 % sur 15 ans, entre 1,3 % et 1,4 % sur 20 ans et 1,6 % sur 25 ans. « On peut s’attendre en mai à des taux de 1,25% sur 15 ans, de 1,45% sur 20 ans et de 1,7% sur 25 ans », affirme Maël Bernier, de Meilleurtaux.com.

Voilà pourquoi certains investisseurs du club recommandent de sortir du cash pour investir en sortie de crise. Cet argument peut être mis en avant face aux vendeurs en leurs disant que les taux remontent mais soyons honnête, le taux de crédit reste encore suffisamment faible pour investir.

Allez-vous mettre votre temps libre au profit de votre avenir ?

Laisser un commentaire